Afrik Daily

Kenya-hausse-des-impots

Les manifestations secouent le Kenya suite à la hausse des impôts : La population exprime son mécontentement

Vues: 90
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 13 Second

Nairobi, Kenya – Les rues de Nairobi étaient le théâtre d’une agitation sans précédent hier, alors que des milliers de manifestants se sont rassemblés pour exprimer leur colère face à la récente hausse des impôts décrétée par le gouvernement. Cette mesure, destinée à compenser le déficit budgétaire du pays, a suscité un tollé général et conduit à une série de manifestations à travers le pays. Les manifestants, venus de divers horizons, ont uni leurs voix pour exiger l’annulation de cette augmentation fiscale qu’ils jugent injuste et oppressive.

Le ras-le-bol fiscal

Depuis l’annonce de la hausse des impôts, la population kenyane fait face à une pression financière accrue. Les citoyens des classes moyenne et basse se sentent particulièrement touchés par cette décision, qui entraîne une augmentation du coût de la vie déjà difficile à supporter. Les prix des produits de première nécessité, tels que la nourriture et les médicaments, ont grimpé en flèche, plongeant de nombreux foyers dans une situation financière précaire. Les manifestations ont commencé pacifiquement, avec des pancartes brandies et des slogans scandés. Cependant, alors que les jours passent, les tensions montent et des affrontements ont éclaté entre certains manifestants et les forces de l’ordre. La police a répondu avec des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser les foules, ce qui a entraîné des blessés et des arrestations.

Les revendications des manifestants

Les manifestants sont unis dans leur demande de retrait pur et simple de la hausse des impôts. Ils affirment que le fardeau fiscal est déjà trop lourd à porter pour de nombreux Kenyans qui luttent pour joindre les deux bouts. Ils accusent le gouvernement de ne pas tenir compte des difficultés financières réelles auxquelles la population est confrontée au quotidien. « Nous ne pouvons tout simplement pas supporter cette augmentation des impôts. Cela met nos familles en difficulté et aggrave la pauvreté », a déclaré John Kariuki, l’un des manifestants présents à Nairobi. « Le gouvernement doit écouter notre voix et revenir sur cette décision injuste. »

Lire aussi  Chine et Zambie : Nouveau pacte stratégique dévoilé - L'alliance qui changera tout

Réponse du gouvernement

Le gouvernement kenyan, quant à lui, affirme que la hausse des impôts est nécessaire pour faire face aux difficultés économiques et au déficit budgétaire du pays. Ils soulignent également que les recettes fiscales supplémentaires seront utilisées pour financer des projets de développement et des services publics essentiels. Le ministre des Finances, Charles Odhiambo, a déclaré lors d’une conférence de presse : « Nous comprenons les préoccupations de la population, mais nous devons prendre des mesures difficiles pour assurer la stabilité économique à long terme. Nous encourageons le dialogue avec les manifestants et nous sommes ouverts à des ajustements si cela s’avère nécessaire. »

Perspectives d’avenir

Alors que les manifestations se poursuivent dans tout le pays, les experts prédisent une impasse politique si le gouvernement ne répond pas aux demandes des manifestants. Certains appellent à un dialogue national pour trouver une solution équilibrée qui prendrait en compte les besoins de la population tout en assurant la stabilité économique.

Dans le même temps, des organisations de la société civile et des groupes de défense des droits de l’homme exhortent le gouvernement à respecter le droit des citoyens à manifester pacifiquement et à s’exprimer librement.

Que retenir ?

La hausse des impôts au Kenya a déclenché une vague de manifestations sans précédent dans tout le pays. Les Kenyans expriment leur mécontentement face à cette mesure qu’ils jugent injuste et oppressante. Alors que les tensions montent, il est crucial que le gouvernement écoute les préoccupations de la population et engage un dialogue constructif pour trouver une solution équilibrée qui répond aux besoins économiques du pays tout en protégeant les droits des citoyens. Le futur du Kenya dépendra en grande partie de la façon dont ces défis seront abordés et résolus.

Lire aussi  Les dirigeants africains demandent des engagements céréaliers lors du sommet russe avec Poutine

About Post Author

La rédaction

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %