Afrik Daily

soldats-nigeriens-gouvernement-president-Bazoum renverse

Des soldats nigériens affirment que le gouvernement du président Bazoum a été renversé

Vues: 80
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 33 Second

Dans un développement politique choquant, des soldats nigériens ont annoncé aujourd’hui que le gouvernement du président Mohamed Bazoum a été renversé lors d’un coup d’État militaire. Cette déclaration intervient après une nuit de troubles et de mouvements de troupes autour de la capitale, Niamey. Alors que la situation reste volatile, des informations contradictoires continuent de circuler dans le pays et à l’étranger. Voici un aperçu des événements jusqu’à présent.

Le coup d’État éclate dans la nuit

Aux premières heures de ce matin, des coups de feu ont été entendus à Niamey, faisant craindre une nouvelle insurrection contre le gouvernement récemment élu. Selon des témoins oculaires, des groupes de soldats lourdement armés ont été vus en train de patrouiller dans les rues de la capitale, tandis que des rassemblements massifs de civils se sont formés devant certains bâtiments gouvernementaux.

Les déclarations des soldats

Peu de temps après le début des troubles, un groupe de soldats s’est adressé aux médias nationaux en affirmant qu’ils avaient renversé le président Bazoum et dissous le gouvernement en raison de ce qu’ils ont décrit comme une “gestion inefficace et corrompue du pays”. Les soldats ont également déclaré qu’ils étaient désormais au contrôle de Niamey et qu’ils prévoyaient d’instaurer un “conseil militaire de transition” pour diriger le pays pendant cette période tumultueuse.

Réaction du gouvernement et de la communauté internationale

Dans un premier temps, les responsables du gouvernement ont minimisé les déclarations des soldats en les qualifiant de “tentative désespérée de perturber l’ordre démocratique”. Le ministre de l’Intérieur a assuré au public que les forces de sécurité restaient loyales au président Bazoum et que la situation était sous contrôle.

Lire aussi  Situation au Soudan : « Échappant à tout contrôle », un million de personnes fuient le pays, alerte l’ONU

Cependant, la communauté internationale a réagi avec préoccupation et appelé au calme dans le pays. L’Union africaine, les Nations Unies et d’autres pays voisins ont condamné le coup d’État présumé et appelé toutes les parties à résoudre leurs différends par le dialogue et le respect de l’État de droit.

Le président Bazoum reste introuvable

Au milieu de cette crise politique en cours, le président Mohamed Bazoum est actuellement introuvable, selon des sources gouvernementales. On ignore si le président est en sécurité ou s’il a été détenu par les putschistes présumés.

La situation reste tendue

Alors que la journée avance, les rues de Niamey restent le théâtre de manifestations pro et antigouvernementales, avec des civils exprimant des opinions divergentes sur la situation. Les forces de sécurité ont été déployées dans certains quartiers pour empêcher les affrontements entre partisans et opposants du coup d’État.

Que retenir ?

La situation au Niger reste incertaine et volatile à la suite de l’annonce des soldats affirmant avoir renversé le gouvernement du président Bazoum. Tandis que le pays est confronté à une crise politique en pleine expansion, l’ensemble de la communauté internationale suit attentivement l’évolution de la situation. Des appels au calme et au respect de l’État de droit se multiplient alors que le sort du président élu, Mohamed Bazoum, reste inconnu. Nous continuerons de suivre de près les développements de cette situation en évolution rapide.

About Post Author

La rédaction

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %